Problème de condensation entre toiture et isolation

Question détaillée

Question posée le 10/12/2015 par Anonyme

On a fait refaire notre toiture il y a deux ans et demi et des fuites se sont vues au bout d'un an et demi dans le grenier alors que nous n'en avions jamais eues auparavant. Il s'avère qu'il y a de la condensation qui se forme entre l'isolant sous les tui

6 réponses d'expert

Réponse envoyée le 10/12/2015 par un Ancien expert PagesJaunes

Vous avez donc un problème de point de rosée. Le couvreur n'est donc absolument pas responsable de cela. Le grenier est il habité ?

0

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 11/12/2015 par un Ancien expert PagesJaunes

Bonjour,

La condensation provient de l'air intérieur du grenier : la vapeur d'eau (toujours présente dans l'air) se condense sur une paroi froide. L'air chaud (intérieur) contient toujours plus de vapeur d'eau que l'air froid (extérieur). Quand l'air se refroidit, il ne peut plus contenir autant de vapeur d'eau, qui dès lors se condense, et redevient eau.
Il faut donc tout d'abord poser une barrière pare-vapeur (aussi appelée frein-vapeur) du côté intérieur (chaud). Cette barrière micro poreuse a la propriété d'empêcher les molécules de vapeur d'eau (plus grosses que l'air) de passer. Il est important que le frein-vapeur soit continu, et étanche, latéralement jusqu'au mur pignon, et de la sablière à la faîtière. Un ruban collant large sert à cela.
Ensuite, il faut permettre à la vapeur d'eau néanmoins présente dans l'isolant de s'échapper facilement. C'est pourquoi il est recommandé d'avoir une lame d'air (min.2cm) entre l'isolant et la sous-face des tuiles. Et encore mieux, que cette sous-face des tuiles soit ventilée (on y arrive classiquement en posant une latte sur le chevron, pour rehausser les lattes à pannes, sur lesquelles reposent les tuiles). La sous-toiture, qui captera les poussières et la neige poudreuse (chassée par le vent) qui s'infiltre sous les tuiles, est pincée entre ladite latte et les chevrons.
Cette lame d'air ventile aussi la sous-face des tuiles, qui sèchent ainsi plus facilement, et comme les tuiles (en terre cuite) sont légèrement poreuses, elles n'éclatent pas pendant les cycles gel-dégel (feuilletage des tuiles poreuses).

La structure doit être de plus en plus perméable à la vapeur à mesure qu'on s'éloigne de l'intérieur.

En résumé, de l'intérieur vers l'extérieur:
1. Finition intérieure
2. Membrane pare-vapeur continue
3. Isolant (placé entre les chevrons, ou dessous s'il est plus gros)
4. Membrane de sous-toiture
5. Contre-latte
6. Lattes à pannes
7. Tuiles

Voilà, vous savez tout.

2

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 12/12/2015 par un Ancien expert PagesJaunes

et un local correctement ventilé pour que l'humidité de l'air contenu dans la pièce puisse s'évacuer sinon gare aux moisissures

0

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 12/12/2015 par un Ancien expert PagesJaunes

question prealable :
"REFAIRE" cette toiture ' UNIQUEMENT les TUILES changees ou LITEAUX aussi ?
le meme modele exactement ( longueur , lageur ?
sinon quel est le recouvrement des tuiles ?
cela a ete fait quel mois ? juin 2012 ?
AVANT aviez vous de la condensation ?

POURQUOI la laine de verre TOUCHE t 'elle ( dixit votre couvreur ) les tuiles ?
apres la pose des tuiles ?
avez vous repose la laine de verre

0

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 14/12/2015 par un Ancien expert PagesJaunes

Bonjour, je vous conseille 2 choses:
Contacter le fabricant de l'isolant et demander quelles sont les règles de l'art, ou avis technique, à respecter avec la mise en oeuvre de leur produit (non respirant et très sensible à l'humidité).

Contacter votre assureur et expliquer lui la problématique afin de connaître leur position. Il est possible que votre contrat d'assurance prenne en charge un expert.
Je suppose que votre artisan est assuré. Il est essentiel de comprendre d'ou vient la problématique afin de la traiter et de ne pas laisser se gorger la charpente. Bonne soirée- Ouateco

0

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 16/12/2015 par un Ancien expert PagesJaunes

Bonjour Lamouette,

Quelle est la nature de l'isolant posé sous les tuiles ? Avez-vous la référence du produit posé ? S'agit-il d'un écran de sous toiture de type barrière radiante ?

Si le produit posé en écran de sous toiture est de nature étanche à la vapeur d'eau, cela ne pouvait que conduire aux désordres que vous connaissez aujourd'hui. En effet, le Cahier de Prescription Technique CPT n°3560-V2 qui date de juin 2009 est très clair de ce point de vue : lorsque la toiture est isolée en laine minérale, tout écran de sous toiture mis en oeuvre doit être de nature HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d'eau) qu'il s'agisse d'une mise en oeuvre dans le neuf ou en rénovation. Avec une toiture déjà isolée en laine de verre, il lui fallait donc opter pour un écran de sous toiture HPV. Il vous faut donc vérifier dans un premier temps que vous disposez de la référence du produit posé en écran de sous-toiture (il y a peut-être une référence inscrite sur le produit, sinon, le produit doit sans doute être mentionné sur la facture des travaux) afin de savoir de façon précise la nature HPV ou étanche du produit posé sous les tuiles.

Avez-vous fait une déclaration de sinistre auprès de votre assureur avant de déposer l'isolation existante ? La toiture étant déjà isolée avant la réfection de la couverture, il appartenait à votre artisan de tenir compte de la nature de l'isolation existante pour définir le type d'écran de sous toiture à mettre en oeuvre lors de la réfection de la couverture.

Cordialement.

0

personnes ont trouvé cette réponse utile

PagesJaunes vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec PagesJaunes !

Ces pros peuvent vous aider