Identifier rapidement les taches d’humidité

Sommaire

Les traces ou taches d’humidité sont le signe de la présence d’eau. Pour identifier rapidement ces taches, il faut orienter ses investigations des sources d’humidité les plus probables vers les moins probables.

Identification des zones à traiter

Les zones à vérifier en priorité sont celles en contact direct avec l’extérieur et/ou avec l’eau, à savoir :

  • le contour des caissons de volets ;
  • l’arrière d’un meuble d’eau : évier de cuisine ou lavabo de salle de bain par exemple ;
  • le contour des ouvertures des huisseries : c’est-à-dire des portes et fenêtres donnant vers l’extérieur.

Ces zones sont des zones d’échanges privilégiés entre de l’air froid et de l’air chaud, ce qui favorise la création de condensation ou d’infiltrations.

Cela a pour conséquence d’humidifier le mur et de créer des taches. L’humidité deviendra alors perceptible à nos yeux sous la forme de taches de couleurs grises, verdâtres ou jaunâtres.

Une fois l’humidité repérée : que faire ?

S’il s’agit d’événements ponctuels, la première chose à faire est de nettoyer et de désinfecter la surface à l’aide d’un chiffon imbibé.

Si les taches reviennent, il faudra vérifier :

  • la bonne ventilation des lieux ;
  • si une canalisation d’eau passe au niveau de la tache ;
  • si la pièce dans laquelle est apparue la tache est chauffée de manière continue car les grands écarts de température favorisent la condensation et donc l’humidité.

Une fois la cause de l’humidité identifiée, plusieurs traitements sont envisageables :

  • injection de résine dans les murs ;
  • installation d’une membrane étanche ;
  • traitement de surface pour protéger les murs ;
  • cuvelage ;
  • drainage.

À noter : ces traitements ne peuvent être effectués que par des professionnels.

Ces pros peuvent vous aider