Extracteur d'humidité

Sommaire

L’extracteur d’humidité est un dispositif électromécanique d’aération forcée. Sa fonction consiste à aspirer l’air humide ou malodorant d’une pièce pour l’expulser vers l’extérieur. Contrairement à celui de la ventilation mécanique contrôlée (VMC), de la ventilation mécanique insufflée (VMI) ou de la ventilation mécanique répartie (VMR), l’usage de l’extracteur d’humidité est intermittent et se fait fonction des besoins. On vous dit tout.

Extracteur d’humidité : pourquoi l'installer ?

La nécessité vitale de qualité de l’air ambiant est beaucoup moins perceptible que le coût des déperditions thermiques provoquées par la ventilation ( ± 20 %). Pourtant, l’enjeu d'une ventilation efficace est de taille.

Question de salubrité et de santé

Un extracteur d’humidité contribue à la salubrité et à la santé des occupants :

  • en chassant les émanations dangereuses provenant des appareils à combustion (chauffage, chauffe-eau) ;
  • en réduisant la pollution de l’air ambiant, souvent plus concentrée qu’à l’extérieur ;
  • en évacuant les sources potentielles de pathologies et d’allergies (poussières, composés organiques, formaldéhyde, pollen, etc.).

Pour la pérennité des bâtiments

L'extracteur d'humidité protège le patrimoine ou des lieux de vie du vieillissement prématuré provoqué par l’humidité (condensation, moisissures, champignons…).

Remarque : on peut aussi choisir l’extracteur d’humidité pour sa simplicité d’installation, pour la discrétion de ses formes, pour sa bonne adaptation aux pièces de petits volumes, pour sa faible dépense énergétique, ou parce que la configuration du logement ne permet pas d’installer un système plus élaboré.

Débit de l’extracteur d'humidité

Le débit de l’extracteur d'humidité est conditionné par la destination de la pièce où il est installé.

Les débits caractéristiques moyens en fonction de la pièce sont :

  • cuisine : entre 200 et 350 m³/h ;
  • salle de bain : entre 90 et 150 m³/h ;
  • WC : entre 90 et 120 m³/h ;
  • bureau privé : entre 200 et 400 m³/h.

Extracteur d'humidité : ses modes d’installation

Tous les extracteurs d’humidité sont conçus pour un ou plusieurs parmi 3 types d’installation :

Installation en façade

Dans ce cas, l’extracteur est fixé en applique à l’intérieur d’un mur de façade.

Son évacuation s’effectue par un tube transmural, dont l’orifice extérieur est muni d’une grille anti-insecte.

C’est simple, efficace et performant, car la faible longueur du tuyau d’évacuation induit de faibles pertes de charges aérauliques.

Remarque : une variante de ce montage, souvent adoptée en immeuble collectif, consiste à connecter l’évacuation à une ventilation située dans une gaine technique.

Installation en plafond

L’extracteur est fixé sur le plafond. Le tube d’évacuation traverse la toiture par une tuile à douille.

Remarque : il faut soigner particulièrement l’étanchéité du dispositif, par exemple en coiffant la douille d’une lanterne ou le tube sortant d’un chapeau de ventilation à bavette en plomb.

L’installation en plafond est particulièrement adaptée aux maisons de plain-pied ou aux étages supérieurs. Son principal inconvénient peut provenir de la longueur du tube d’évacuation, susceptible de réduire le débit d’air aspiré.

Astuce : augmenter d’1 point le diamètre du tube d’évacuation.

Installation à travers une vitre

Ce montage consiste à fixer l’extracteur directement sur une vitre percée.

Il tombe peu à peu en désuétude du fait de ses multiples inconvénients :

  • Il est inadapté aux vitrages multiples.
  • Le perçage de la vitre est quelquefois difficile.
  • Des vibrations sont transmises à la fenêtre.
  • C'est inesthétique.
  • Il y a cisaillement des câbles électriques en mouvement.

Commande automatique ou manuelle pour l'extracteur d'humidité ?

Du simple interrupteur au fonctionnement géré selon l’hygrométrie, la palette des commandes couvre l’ensemble des besoins usuels.

Commande par interrupteur

Le système le plus simple consiste à utiliser l’interrupteur intégré à certains extracteurs. Les aérateurs de vitres, par exemple, en sont fréquemment pourvus, et sont manœuvrables par un cordon.

Bon à savoir : tous les interrupteurs courants 16 A sont utilisables, y compris les minuteurs et ceux dédiés à l’éclairage de la pièce. En ce cas, l’extracteur s’allume et se coupe en même temps que la lumière du local.

Commande avec temporisation de coupure

Avec ce système, l’extracteur continue à fonctionner après le basculement de l’interrupteur. Cette temporisation, fixe ou prédéterminée par l’utilisateur, s’étend de quelques secondes à quelques minutes.

Remarque : c'est un dispositif pratique pour assurer l’assainissement complet des pièces où l’on ne fait que passer (toilettes ou salle de bain).

Commande par détecteur de présence

L’extracteur est automatiquement mis en service dès qu’une personne entre dans le champ de détection de la cellule, pour se couper lorsqu’elle en sort.

Remarque : ce système est compatible avec les temporisateurs.

Commande en fonction du niveau d’humidité

Les extracteurs hygroréglables sont équipés de capteurs d’humidité dont la zone de réglage est le plus souvent comprise entre 45 et 90 % d’hygrométrie (humidité idéale : 50 à 55 %).

Il suffit de disposer, à l’installation, le repère du potentiomètre sur la valeur souhaitée pour en faire le taux d’humidité de consigne. Lorsque l’hygrométrie détectée atteint cette valeur, l’extracteur se met en route, lorsqu’elle descend en dessous, il s’éteint. Par sécurité, il est toujours possible de coupler cette commande avec un interrupteur.

Remarque : ce dispositif est bien adapté à la régulation automatique d’humidité dans les caves ou les buanderies.

Prix des extracteurs d’humidité

Voici les prix indicatifs, hors pose :

  • extracteur en ligne, montage mural ou plafonnier, 230 V, Ø 100 mm, 90/110 m³/h : entre 20,00 et 45,00 € TTC ;
  • extracteur à minuteur, montage mural ou plafonnier, 230 V, 90/110 m³/h : entre 30,00 et 55,00 € TTC ;
  • extracteur en ligne, montage transvitral, interrupteur à cordon, 230 V, Ø 100 mm, 90/110 m³/h : entre 80,00 et 100,00 € TTC ;
  • extracteur en ligne, montage mural ou plafonnier, hygroréglable entre 45 à 90 %, temporisation de 1 à 30 minutes, 230 V, Ø 100 mm, 90/110 m³/h : entre 110,00 et 145,00 € TTC.

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider